Travail et temps sociaux

Télétravail à l’Eurométropole de Strasbourg : expérience réussie et élargie

visuel

Le temps vécu au travail a évolué de façon significative, notamment sous l’effet des TIC. L’articulation de temps privé/ professionnel est devenue une donnée incontournable pour accroître le bien-être des salariés, comme la performance des entreprises et des organisations professionnelles.

Engagement de campagne du maire en 2008, la Politique temporelle strasbourgeoise est opérationnelle depuis décembre 2009, avec la création d’une Mission des temps positionnée à la direction générale des services. Elle s’est traduite par la réalisation d’un diagnostic temporel et l’élaboration d’un plan d’actions 2009/2014 comprenant 6 thématiques, dont l’évolution des modes de travail et des nouvelles organisations.
Cette thématique s’est déclinée autour de plusieurs actions, toutes réalisées par la Mission des temps en mode projet avec la mobilisation en interne d’une équipe pluridisciplinaire :

  • Le passage en horaires continus des agents d’entretien du centre administratif
  • L’application d‘une charte de la réunion
  • L’expérimentation du télétravail à l’Eurométropole

La politique temporelle permet d’expérimenter et de travailler ensemble à la ville de demain, à la modernisation de notre administration, en intégrant les attentes de nos collaborateurs et de nos usagers.

Fin 2012, le principe de tester le télétravail au sein de notre administration a été validé. La Mission des temps a assuré le pilotage d’une équipe projet et conduit les différentes phases de faisabilité, de préparation et de mise en œuvre.
Une première expérimentation du télétravail dans nos services a été lancée à compter d’octobre 2014, pour une année avec une cinquantaine d’agents. Au terme de ce premier pilote, tous les agents et les encadrants expérimentateurs ont affirmé leur volonté de poursuivre et d’élargir l’expérimentation du télétravail
Sur la base d’une démarche d’évaluation construite avec notre service ressources évaluation de politiques publiques, les conclusions de cette première phase a mis en avant : une meilleure qualité de vie, une amélioration de l’efficacité, des gains en temps et en trajets….. Une deuxième phase d’expérimentation est en cours de préparation pour une centaine d’agents avec des améliorations dans la mise en œuvre qui bénéficieront à l’ensemble des agents phase 1 et phase 2.
A la demande du nouvel adjoint en charge de la politique temporelle, Eric SCHULTZ, nous avons capitalisé notre expérience de ce projet complexe à organiser et à mettre en œuvre, qui a nécessité et nécessite encore de lever de nombreux freins culturels de la part des agents, encadrants, organisations syndicales.
La plaquette jointe « télétravail, des outils pour réussir » synthétise nos objectifs, la méthode développée pour concevoir et mettre en œuvre notre expérimentation. Elle vise à partager avec nos partenaires locaux et institutionnels cette expérience co construite en interne et qui dynamise et renforce le management par objectif. Elle vise aussi en externe à la diffusion d’une nouvelle organisation du travail qui peut contribuer pour partie à la réduction de nos problèmes quotidiens de congestion dans les modes de déplacements (TC comme auto soliste).

La publication annoncée cet automne du décret d’application de la loi de 2012, la réorganisation territoriale en cours, nous confirment l’importance d’avoir engagé ce test pour disposer d’une méthode et d’un cadre avant une généralisation du télétravail qui devrait s’accélérer dans les prochains mois.

Télécharger (PDF)

A propos de l'auteur

Marie Jacquin Pavard

Marie Jacquin Pavard

Titulaire du DESS Aménagement et Urbanisme de l’ IEP Paris.
Après des expériences en aménagement, j'ai développé un double cursus professionnel en urbanisme et en ressources humaines / affaires générales au sein de différentes collectivités : Calais, Nancy, Boulogne-Billancourt et Strasbourg.

Laissez un commentaire