Les Temporelles

Les temporelles 2016

« Les politiques temporelles au prisme de l’égalité Femmes-Hommes »

Les 17 et 18 novembre 2016
À Namur (Belgique)

En quoi l’articulation des temps est-elle actuellement un facteur d’inégalités ? Que peuvent nous apprendre les temps des femmes sur la société ? En quoi les politiques temporelles permettent de favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes ?

Les inégalités liées au genre sont à l’origine des « politiques temporelles » ou « politiques de la ville », les premières initiatives s’étant développées au Sud de l’Europe sous l’impulsion de féministes italiennes. Si ce thème est depuis longtemps traité par de nombreuses collectivités locales engagées dans la démarche temporelle, le réseau Tempo Territorial n’a pas encore eu l’occasion de l’aborder de front.

L’organisation de ces Temporelles en Belgique, en partenariat avec l’association Synergie Wallonie pour l’égalité entre les femmes et les hommes et l’implication de villes belges francophones, permettra dès lors de faire dialoguer articulation des temporalités et féminisme.

Dans une société où tout semble s’accélérer et où les sollicitations en tous genres se multiplient (associatif, politique, syndical, sportif, culturel, caritatif, etc.), des choix sont à opérer mais, régulièrement contraints et par conséquent frustrants, font ressentir un « manque de temps ».

Si ce phénomène touche tous les individus, force est de constater que les difficultés dans l’équilibre des temps de vie affectent différemment les femmes et les hommes. L’analyse des temps est, en effet, profondément révélatrice des inégalités de genre, fournissant une illustration de l’évolution de notre société et des déséquilibres qu’elle engendre : alors que les femmes ont progressivement investi la sphère professionnelle traditionnellement occupée par les hommes, elles continuent à prendre majoritairement en charge la sphère domestique et familiale.

Ces principaux constats ne sont malheureusement ni neufs, ni surprenants. Cependant, cette édition 2016 des Temporelles est l’occasion de lancer une grande réflexion sur la nécessité de mettre en place des politiques temporelles afin d’agir concrètement sur l’organisation sociale des temps de vie et les inégalités que celle-ci engendre. Pourquoi ne pas agir directement sur les temps pour y remédier ? Que peut faire une ville ou une région, à partir de diagnostics « temporels », face à ces considérations ?

Il s’agit non seulement de construire une véritable vision de la société orientée sur la qualité de vie des citoyens, travailleurs ou usagers, quels que soient leur âge et leur condition sociale, mais également d’œuvrer à l’égalité entre les femmes et les hommes en replaçant une approche genrée au centre de ces politiques. C’est dans cette optique que Synergie Wallonie œuvre actuellement au développement des politiques temporelles en Belgique francophone.

L’objectif de ce colloque est de donner la parole à des intervenants issus de différentes sphères de la société : élus, associations, universités, collectivités locales, entreprises… D’une part, ce sont les acteurs politiques et de la société civile belge qui seront principalement mis en avant durant ces deux journées mêlant présentations, tables rondes et débats avec le public. D’autre part, une place particulière sera évidemment accordée aux membres et partenaires du réseau Tempo Territorial, qui viendront présenter leurs expériences locales, afin de continuer à faire l’écho des pratiques mises en place et à mutualiser les résultats produits par le travail des adhérents du réseau.

Inscriptions :
https://www.eventbrite.fr/e/billets-beau-temps-pour-les-femmes-27540044013

Programme

Télécharger (PDF)

A propos de l'auteur

Chrystelle Amblard

Chrystelle Amblard

De formation ingénieur, Chrystelle Amblard travaille pendant 7 ans dans l'industrie avant de se reconvertir en 2001 dans les politiques temporelles. Elle intègre le bureau des temps de la Ville de Paris, lors de sa création en 2002, où elle exerce 4 ans en tant que chef de projet. En 2006, elle prend la responsabilité de la mission « temps et territoire » de Montpellier Méditerranée Métropole lors de sa création.

Laissez un commentaire