Aménagement Urbanisme

Projet urbain Rennes 2030 : Place au temps ! Quand le temps redessine la ville

 

L’approche temporelle s’inscrit progressivement dans les projets urbains et les documents d’urbanisme. Présentée parfois comme la “4e dimension” de l’aménagement, l’idée est de prendre en compte la diversité des usages de la ville en fonction des horaires, des jours de la semaine, des saisons…

Rennes_CarteTempsEV2030

Pour Katja Krüger, adjointe à la Maire de Rennes en charge notamment des Temps de la ville, “l’approche temporelle répond à un triple enjeu : enjeu d’égalité, pour permettre à tous un égal accès aux commerces et services de la ville, en terme de temps d’accès et d’horaires d’ouverture ; enjeu de développement durable, qui invite à avoir une analyse “en cycle de vie” et de long terme de l’aménagement de la ville ; et enjeu de citoyenneté, qui invite à penser l’usager au cœur de l’aménagement, que ce soit par les dispositifs de concertation ou de co-construction, ou par les aménagements éphémères ou transitoires qui ponctuent les différentes phases de réalisation d’un projet urbain “.  

Dans le cas du projet urbain de Rennes, l’approche temporelle est fortement portée par l’adjoint à l’urbanisme, qui en a fait un axe transversal du projet urbain Rennes 2030. La traduction la plus développée est l’approche par les temps d’accès, présentée comme une clé de lecture du territoire vécu. Après une réflexion menée en interne par le Bureau des temps rennais avec les services concernés, le Projet d’aménagement et développement durable (PADD) rennais fixe le cap : à l’horizon 2030, 9 Rennais sur 10 auront accès à un espace vert à 5 minutes à pied de chez eux, et 75% auront accès à une station de métro en 10 minutes.

Autre approche présente dans le PADD : tenir compte des différentes temporalités, de la diversité des usages de la ville dans le temps : usages nocturnes en centre-ville, saisonnalité des usages dans les espaces verts et récréatifs… Enfin, des pistes sont dressées pour adapter l’aménagement à cette diversité d’usages : possibilité d’adaptation des aménagements urbains pour tenir compte des nouveaux modes de vie et des besoins futurs ; équipements polyvalents, modulables, mutualisables pour répondre au mieux aux différentes attentes ; aménagements temporaires pour répondre aux besoins des habitants pendant un chantier ou donner à voir et préciser avec eux un aménagement à venir.

Rennes intègre également une approche temporelle dans la préparation en cours de son PLUI et une “grille d’analyse temporelle” permet d’étudier les opérations d’aménagement sous la loupe du temps.

Contact : temps@rennesmetropole.fr

A propos de l'auteur

Lucie Verchère

Lucie Verchère

Psychologue de formation, Lucie Verchère s'est spécialisée dans les « temps des villes » dès 1998 avec un axe majeur de travail sur les questions de « temps et mobilité ».
Depuis 2003, elle est chargée de mission « temps et services innovants » à la Métropole de Lyon.