Culture

Le rapport sur l’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques met les politiques temporelles à l’honneur

crédit photo Montpellier Méditerranée Métropole

Le rapport de Sylvie Robert, sénatrice d’Ille-et-Vilaine sur l’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques vient d’être rendu publique.

Télécharger le rapport complet

Celui-ci met à l’honneur les politiques temporelles dans ses préconisations :

  • N°1 : Effectuer un diagnostic temporel du territoire objectivant les rythmes de vie des usagers, examinant leur concordance avec les horaires d’ouverture des bibliothèques et fournissant des préconisations en cas de désynchronisation manifeste. En aval, une évaluation permet de vérifier la pertinence dudit diagnostic.
  • N°15 : Encourager la mutualisation des moyens (bâtiments et personnels) par la mise en réseau, notamment dans le cadre intercommunal. Un appel à projets lancé par le Ministère de la culture et de la communication pourrait permettre à certaines collectivités d’initier ce type de projets.
  • N°16 : Expérimenter des projets de coopération entre les bibliothèques publiques et les bibliothèques universitaires à l’échelle d’un territoire. Un appel à projets lancé et cofinancé par le MCC et le MESR pourrait permettre à certaines villes candidates d’avancer sur la question de l’accueil des étudiants et des horaires d’ouverture et d’enclencher un véritable processus de collaboration.
    > les politiques temporelles encouragent les projets de coordination horaire des différentes bibliothèques, pour que les habitants aient toujours à côté de chez eux au moins un bibliothèque ouverte
  • N°17 : Lancer une application mobile permettant de connaître les horaires d’ouverture des bibliothèques d’un territoire donné et éventuellement les places disponibles, en temps réel.
    > connaitre les horaires d’ouverture, avoir des horaires d’ouverture simples et lisibles, permet aux usagers d’organiser facilement leurs différentes activités quotidiennes

A propos de l'auteur

Chrystelle Amblard

Chrystelle Amblard

De formation ingénieur, Chrystelle Amblard travaille pendant 7 ans dans l'industrie avant de se reconvertir en 2001 dans les politiques temporelles. Elle intègre le bureau des temps de la Ville de Paris, lors de sa création en 2002, où elle exerce 4 ans en tant que chef de projet. En 2006, elle prend la responsabilité de la mission « temps et territoire » de Montpellier Méditerranée Métropole lors de sa création.