Économie et développement durable Travail et temps sociaux

Développer le travail nomade / une action Métropole de Lyon, entre coworking et travail à distance

En 2009, la mission  temps_et_services_innovants du Grand Lyon découvre un phénomène alors émergent : celui du coworking. Il y a 8 ans le phénomène était marginal ; son développement est aujourd’hui exponentiel !  En 2013, il y avait 1160 espaces de coworking en Europe, dont 121 en France. En 2018, il y en aurait selon Deskmag plus de 18 000 en Europe et cela concernerait plus d’un million de salariés-coworkeurs.

Le phénomène correspond à de nombreuses évolutions sociétales : évolution des modes de vies et de travail conduisant à une révolution du travail, nouvelles attentes de services afin de mieux concilier les temps de vies, une société de plus en plus connectée, l’arrivée de la génération Y sur le marché du travail…

Ces constats et le travail engagé pour une Métropole intelligente, conduisent la mission à porter son regard sur ce phénomène de « travail nomade » et à en explorer les différentes facettes : comment les lieux du travail et de la mobilité induisent du nomadisme, télétravail et coworking ?

Différentes problématiques sont visées : comment et où se déplacent les lieux du travail hors entreprises ?  Quels en sont les impacts sur le territoire et sur les nouveaux services pour le territoire ? Comment ces lieux participent à l’attractivité du territoire et à une ville « des courtes distances » ? Comment ce phénomène de travail nomade conduit à une meilleure conciliation des temps de vies ? Pour se faire, deux axes sont explorés:

  • la dimension coworking, en accompagnant la mise en réseau des espaces de coworking : http://temps.millenaire3.com/travail/coworking. Le réseau s’appuie sur une charte regroupant 12 valeurs essentielles du coworking alliant : travail participatif, partage, communauté, transparence, et bienveillance. Sur ce principe à ce jour, 16 espaces sont intégrés dans le réseau soit près de 5600  m² de coworking et plus de 1100 coworkers dont 80% des utilisateurs sont des indépendants et 20 % sont des salariés d’entreprises travaillant hors sols.
  • Pour aider les 59 communes de la Métropole, un guide du coworking est édité en avril 2016, guide de recommandations et de bonnes pratiques, puis le 3 février 2017 se déroulent les Assises du coworking sur le thème « les mutations du travail ».
  • Mais « la meilleure mobilité est celle qu’on choisit de ne pas faire ! » et pour cela le projet Réduc’ mob voit le jour en 2016, soutenu par l’Ademe. Il s’agit de sensibiliser les entreprises de 2 territoires Vallée de la Chimie et Part Dieu sur le sujet du travail à distance. A ce jour une douzaine de grosses entreprises sont partenaires. Pour outiller la démarche, le logiciel Réduc’mob est mis à la disposition des entreprises. Il permet de quantifier les kms économisés par le travail à distance. Il est téléchargeable gratuitement via ce lien : http://expe.grandlyon.com/reducmob

À ne pas oublier la veille sur le sujet télétravail ici :  http://www.scoop.it/t/le-teletravail

A propos de l'auteur

Lucie Verchère

Lucie Verchère

Psychologue de formation, Lucie Verchère s'est spécialisée dans les « temps des villes » dès 1998 avec un axe majeur de travail sur les questions de « temps et mobilité ».
Depuis 2003, elle est chargée de mission « temps et services innovants » à la Métropole de Lyon.